De Bangui à Djibouti

Les changements de circonstances représentent une notion sémantique bien abstraite mais utile pour justifier un choix. Une « ellipse situationnelle » pour se greffer sur le langage du Quai d’Orsay. Utilisée en novembre dernier par son porte-parole, pour expliquer le rappel à Paris de l’ambassadeur de France en République Centrafricaine, Serge Mucetti qui n’avait dirigé le poste diplomatique que pendant un an et demi. « Une nouvelle affectation sera proposé à M. Mucetti » avait alors averti le communicant du ministère des affaires étrangères. C’est chose faite. Le Journal officiel de ce dimanche nous apprend qu’il est le nouvel ambassadeur à Djibouti. Poste qui exige beaucoup de "doigté".

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944