Effort maintenu pour la Légion étrangère

Nous avons souvent évoqué ici la montée en puissance de la Légion étrangère. A court et moyen terme. Les objectifs 2016 ont été respectés. Il s'agissait de doter les cinq régiments métropolitains de la Force opérationnelle terrestre (FOT) d'une unité de combat supplémentaire. C'est donc le cas pour les 2ème REI, 2ème REP, 1er REC, 1er et 2ème REG. L'autre grand dessein était de refaire de la 13ème DBLE, le régiment digne de son histoire. Aux Emirats Arabes Unis (2011-2016), elle n'a comptabilisé que 60 personnels. Sur le Larzac (Aveyron), la 13 comptera en 2018, 1200 hommes (5 compagnies de combats, une compagnie de commandement, une compagnie logistique). Le général Maurin, qui commande la Légion, se félicite dans le dernier numéro de Képi blanc (magazine de l'institution) que ces missions fixées par le chef d'état-major de l'armée de terre, aient été remplies. Et résume ainsi le travail à accomplir : "Après le "En avant la Légion !" lancé lors du début de la montée en puissance, c'est désormais : "Mission inchangée. Effort maintenu. Report de tir sur la formation. En cible pour 2018 !"

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944