Prise d'armes légionnaire à Paris

@HW
Sept officiers ont été promus ou nommés. Le général Puga, grand chancelier de la Légion d'honneur, le général Maurin, COMLE, ont épinglé tour à tour les décorations. Et puis le général de Saint-Chamas, gouverneur des Invalides, a prononcé la formule rituelle devant le dernier des récipiendaires puis s'est penché vers le caporal-chef tétraplégique, pensionnaire de l'Institution nationale des Invalides, et a lui a remis l'insigne de chevalier de la Légion d'honneur. Très grièvement blessé en Afghanistan en 2010, Kevin Emeneya (1er REG) sourit légèrement. La cérémonie s'est déroulée en fin de matinée au Jardin du Luxembourg à Paris lors de la traditionnelle prise d'armes de la Légion étrangère d'avant défilé sur les Champs-Elysées dont le thème cette année, est la "Fraternité d'armes".
@HW
Ensuite, au cours du cocktail qui a suivi dans le jardin de la Reine au Sénat, le président de la haute assemblée, Gérard Larcher, a remis un décret de naturalisation "par le sang versé" au caporal-chef Ayoub (1er REC), blessé le 24 juillet 2015 à Tessalit (Mali). "Vous avez rempli vos devoirs vis-à-vis de la communauté française" a-t-il conclu. 

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944