Le ravivage de la Flamme s'est poursuivi sous l’Arc de Triomphe

17h, ce lundi soir @HW
La Flamme du soldat inconnu, Flamme de la nation, n’a samedi à Paris pas été épargnée lors des manifestations des "gilets jaunes". Des potelets qui l’entourent, des cordeaux ont été détruits. La dalle sacrée a été piétinée. La télévision nous a abondamment montrés tous les dégâts sur le site. Mais à 18h30, malgré la situation alentour, la Flamme a pu être ravivée. Le général Moreau, vice-président du Comité de la Flamme, très pédagogue, a pu assurer la cérémonie. Au moment où retentissait l’hymne national, des "gilets jaunes" présents et pacifiques ont entonné la Marseillaise puis applaudi. Hier matin, le général Dary, président du Comité, a accueilli sous l’Arc de Triomphe, le président de la République à son retour du sommet du G20 en Argentine, avant que celui-ci ne se rende dans les rues voisines constater les très lourds dégâts. "Ce lieu n’avait aucune raison d’être souillé" déplore un commissaire de la Flamme (1). "C’est là que repose un soldat dont on ne connait pas l’origine sociale. Riche ? Pauvre ? Il était peut-être un "gilet jaune" du début du XXème siècle... " Ce soir, la Flamme a pu être une nouvelle fois ravivée.

(1) Les commissaires de la Flamme assurent le bon déroulement de la cérémonie de ravivage.

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944