Le vice-amiral d’escadre Rolland futur chef d’état-major particulier



Le 1er août, ce toulonnais de 56 ans succèdera à l’Elysée à l’amiral Rogel. Le prochain CEMP du président de la République, spécialisé dans les systèmes d’armes de défense aérienne, a commandé l’aviso Commandant Bouan puis, ultérieurement, le Charles de Gaulle. Il soutiendra avec le porte-avions, les actions menées en Afghanistan, puis, au large de la Libye, des opérations de protection des populations locales. Mission qui conduira au renversement du colonel Kadhafi. A l’été 2017, le VAE Jean-Philippe Rolland était appelé à diriger la Force d’action navale.

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944