Stefan Pfleger

DR
Stefan Pfleger est mort lundi à Raqqa, en Syrie. Où il était en mission pour l’ONG française Handicap International. Il était instructeur déminage. «L'élève qu'il formait a également été tué» raconte un autre ancien légionnaire. Car Stefan Pfleger avait porté le képi blanc de 1991 à 2013. Cet autrichien longiligne « m’était apparu immédiatement comme l’archétype du légionnaire : solitaire et bagarreur » se souvient un sous-officier (er). Ancien boxeur, 1m95, le jeune homme disposait en la matière de quelques atouts. Du REP au 3e REI, du 2eme REI au 2eme REG, l’adjudant Pfleger quitta la Légion après vingt-deux ans. « En 2015, alors que je servais comme medic mentor pour une mission de déminage en Somalie, au sein de l’ANISOM (mission de l’Union Africaine en Somalie), je vois arriver mon cher Pflegy. Depuis, entre les différentes missions notamment d’escorte dans les zones tenues par les groupes terroristes, une amitié fraternelle et indéfectible était née entre nous » explique ce proche. Qui se souvient aussi de son ami à Aubagne « où je le croisais sporadiquement le soir dans les clubs compagnies ou à la popote. Il s’installait solitaire mais avec prestance avec un verre et ses éternelles Marlboro… » Pflegy avait 51 ans.

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944