La carte nationale d’identité particulière des Compagnons de la Libération

Les Compagnons de la Libération ont bénéficié à partir de 1949 d’une carte d’identité propre à l'ordre. Celle-ci avait un double avantage. Attester de leur titre et supprimer l’usurpation abusive de celui-ci par certaines personnes. Ce qui est plus inhabituel est, qu’à partir de 1956, une carte nationale d’identité spéciale leur fut attribuée et directement délivrée par le ministère de l’Intérieur. Comme le précise Cyrille Cardona dans une étude publiée sur le sujet "un concours de circonstances très favorable (le ministre de l’Intérieur et le directeur général de la Sûreté nationale sont alors tous les deux Compagnons) a permis de « donner un coup de pouce à la légalité » de cette carte !"


Partie du volet complémentaire de la CNI papier ©Ordre de la Libération


La CNI papier possède un volet complémentaire ! "Ce troisième volet indique d’un côté la qualité de Compagnon de la Libération avec une représentation de la croix de la Libération, les ordonnances de référence, la date du décret de nomination du titulaire, son prénom et son nom. De l’autre côté sont indiquées les règles de préséance de port de la croix de la Libération ainsi que la place protocolaire des Compagnons, à Paris comme en province. Le tout est surchargé, en arrière-plan, par la légende qui figure au dos des croix de la Libération, Patriam servando, victoriam tulit." (En servant la patrie, il a remporté la victoire).

©Ordre de la Libération

En ce qui concerne la carte plastique, un bandeau tricolore apparaît en haut à droite de la CNI aucun numéro ne figure au bout de la première ligne, la carte étant établie directement par le ministère de l’Intérieur.

©Ordre de la Libération

"Le verso comporte de plus flagrantes différences : la croix de la Libération est reproduite sur la droite ; un bandeau vert avec la mention « Compagnon de l’Ordre National de la Libération » remplace le bandeau bleu de la carte standard ; un paragraphe rappelant la capacité « coupe-file » donnée à cette CNI ; l’autorité signataire est bien identifiée par la mention imprimée « Le Ministre de l’Intérieur » sur la CNI alors qu’il s’agit de « signature de l’autorité » pour la carte standard" détaille Cyrille Cardona.

https://www.ordredelaliberation.fr/sites/default/files/media/fichers/CNI%20Compagnons_20210228.pdf 

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944