Algérie, le chef du groupe ayant égorgé H. Gourdel abattu

Abdelmalek Gouri, 37 ans, chef du groupe " Jund al-Khilafa ("les soldats du califat") a été tué dans le courant de la nuit dernière par l'armée algérienne. C'est ce groupe qui avait revendiqué la décapitation d'Hervé Gourdel, enlevé le 21 septembre 2014, dans le massif du Djurdjura. A Alger, le ministère de la défense a précisé qu'une opération avait été déclenchée à Isser (cinquantaine de km de la capitale) en début de soirée "grâce à des renseignements et une filature". Deux autres jihadistes qui se trouvaient dans le même véhicule que Gouri ont également été abattus. La fusillade a eu lieu a une centaine de mètres d'une école de gendarmerie.
Gouri, alias Khaled Abou Souleimane était un  proche d'Abdelmalek Droukel, chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Il serait également impliqué dans la mort en avril dernier de onze soldats algériens, également en Kabylie. Selon des sources algériennes, "avant de créer son mouvement et prêter son allégeance à Daesh, il était "émir" de la katibet El Arkam qui sévissait dans les maquis du  centre de la wilaya de Boumerdès". Droukel et Gouri étaient actuellement jugés, par contumance, à Alger pour "adhésion à un groupe terroriste" et "homicides volontaires".

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944