Un ex-légionnaire et un déserteur écroués pour le viol d'un militant LGBT à Marseille

Militant algérien LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels de transgenres) réfugié en France, Zak Ostmane pense avoir été drogué le vendredi 3 mars, dans un bar LGBT de la cité phocéenne. Il aurait ensuite suivi un homme dans un hôtel. Un autre individu les auraient rejoints. Selon son témoignage, il se serait endormi et réveillé alors qu'il était violé par ces deux hommes. L'un, anglais, est un ancien de la Légion dont il a été chassé. L'autre, vraisemblablement américain, servait au 2ème REI (Nîmes) d'où il était porté déserteur. Ces deux hommes ont été mis en examen et écroués.

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944