DSR3R



©Facebook, gendarmerie en NC

DS3R signifie Dispositif de sécurité du troisième référendum en Nouvelle-Calédonie, prévu le 12 décembre. L’État a déployé des moyens importants. 1400 gendarmes, 250 soldats, une centaine de policiers "qui vont multiplier par 10 les effectifs du RAID et renforcer ceux de la BAC, des spécialistes en cybersécurité pour lutter contre les menaces sur internet, 130 véhicules, 30 nouveaux engins blindés de maintien de l'ordre, deux hélicoptères PUMA et un avion Gardian supplémentaires, sans compter le sistership du d'Entrecasteaux, le patrouilleur outre-mer Bougainville, qui arrivera de Tahiti" explique le quotidien local Les Nouvelles-Calédoniennes.
La crise sanitaire sera toutefois l’arbitre de ce référendum. Le "Caillou" n'a été touché par la Covid19 que depuis début septembre dernier. Mais durement. Ces dernières heures, les indépendantistes du FNLKS viennent d’appeler à la "non-participation" au vote, estimant que la crise sanitaire empêche une campagne "équitable." Les partis anti-indépendantistes jugent, pour leur part, sévèrement "cette instrumentalisation de la situation."

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944