Guyane, deux légionnaires gravement brûlés

Ces deux hommes, un australien et un français, militaires au 3ème régiment étranger d'infanterie (3ème REI, Kourou) participaient lundi à une mission de destruction d'une base d'orpaillage clandestin (opération Harpie) en forêt amazonienne. Près de sept tonnes de carburant et quatre tonnes de vivres ont été saisies à Saül (Maripasoula) et détruites. C'est au cours de la combustion du gas-oil qu'une explosion s'est produite, brûlant les deux légionnaires. L’un aux mains, l’autre plus grièvement. Celui-ci, dont le pronostic vital est engagé, a été plongé dans un coma artificiel à son arrivée à l’hôpital Percy à Clamart (92) où les deux hommes ont été transportés. 

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944