Quel avenir pour un ancien chef d’état-major des armées ?


En France, il peut devenir, comme le général Jean-Louis Georgelin, Grand chancelier de l’Ordre de la Légion d’honneur. En Australie, il peut être nommé par le Premier ministre, gouverneur général et ainsi représenter la reine Elisabeth II qui est le chef de cet Etat membre du Commonwealth. Agé de 66 ans, le général Peter Cosgrove qui a commandé les forces armées de son pays de 2002 à 2005 et dirigé, auparavant, la mission internationale de la paix (ONU) au Timor oriental, devrait être le prochain. Originaire de Sydney il a, au début de sa carrière, combattu au Vietnam. Sa nomination devrait intervenir à fin du mois de janvier prochain. En Nouvelle-Zélande, c’est aussi un ancien patron des forces armées, le général Jerry Mateparae (2006-2011), qui est le 21ème gouverneur général. Un poste honorifique, le Premier ministre de ces deux pays disposant du pouvoir exécutif (avec Flash d’Océanie : http://newspad-pacific.info/).

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944