Pour eux !



Près du sapin, hier soir, ils n’étaient pas là. Ce matin, non plus. En fait, ils ne viendront pas. Et ne seront plus jamais là : Claire, Stéphane, Elsa, Thomas, Djamila, Hyacinthe…

Eric est le père de l’une des cent trente victimes des attentats. Les dégénérés ont tué Lola, sa fille de 17 ans au Bataclan alors qu’ils étaient venus, tous deux, pour assister à ce concert du vendredi 13 novembre. Hier soir, Eric a dû se répéter, pour la dix millième fois, qu’il aurait donné sa vie pour elle. Mais « ils » en ont décidé autrement. Anéantissant, dans plusieurs lieux, cent trente trajectoires.

Noël est la fête de la vie et de la famille. Comment, aujourd’hui, ne pas penser à ces jeunes femmes et ces jeunes hommes !

Devant le Carilllon et le Petit Cambodge, où un sapin de Noël a été dressé (photo HW)

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944