Création de la médaille de reconnaissance aux victimes du terrorisme

Cette décoration nationale est une réponse à la question qui s'était posée après les attentats du 7 janvier puis ceux du 13 novembre.  Une promotion spéciale (1er janvier 2016), avait distingué les membres de la rédaction de Charlie Hebdo et régularisé les nominations faites par anticipation de deux policiers, d'un agent de maintenance, d'un invité du magazine, abattus dans cette tuerie du 7 janvier, d'une policière municipale tuée le lendemain à Montrouge (92) et de quatre victimes de l'Hyper cacher, le 9 janvier. La nomination de journalistes de Charlie Hebdo avait entraîné une polémique. On avait également prêté au président de la République, grand-maître de l'ordre de la la Légion d'honneur, d'attribuer cette décoration aux victimes des attentats du 13 novembre dernier. Le grand chancelier, le général Georgelin, avait alors expliqué à François Hollande que ce n'était pas là, la vocation de la Légion d'honneur. Et lui avait proposé la création d'une médaille spécifique. Il a été entendu. Cette décoration nouvelle qui est destinée à manifester l'hommage de la nation aux victimes de terrorisme commis sur le territoire national ou à l'étranger, sera attribuée par décret du président de la République. A compter du 1er janvier 2006.
L'article 5 du décret de création, publié hier au Journal officiel, précise que "L'avers est une fleur à cinq pétales marqués de raies blanches pour rappeler la couleur du ruban et chargée de cinq épis de feuilles d'olivier pour symboliser la valeur de la paix au sein de la République. Au centre, une médaille couleur argent bordée de bleu, avec l'inscription " République française" et, au cœur, la statue de la place de la République à Paris. Le revers est une fleur à cinq pétales marqués de raies blanches pour rappeler la couleur du ruban, et chargée de cinq épis de feuilles d'olivier pour symboliser la valeur de la paix au sein de la République." L'administration de cette médaille est confiée à la grande chancellerie de la Légion d'honneur. La décoration se portera, précise le décret " juste après l'ordre national du Mérite."

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944