Trois Compagnons de la Libération élevés

C'était un petit comité. Qui s'est réuni, aujourd'hui, en milieu d'après-midi à la chancellerie de la Libération à Paris. Etaient présents, cinq Compagnons sur les quatorze encore en vie. Fred Moore, chancelier et délégué des villes Compagnon et Hubert Germain ont élevé à la dignité de grand officier de la Légion d'honneur trois de leurs camarades : Alain Gayet (93 ans), Claude Raoul-Duval (96 ans) et Louis Cortot (91 ans, "benjamin" des Compagnons). Ce dernier y a vu un signe : "Il est bien de nous réunir aujourd'hui, journée du patrimoine" a-t-il dit avec humour après avoir été distingué. 

@HW
Le premier a l'avoir été est Alain Gayet. "Cher Alain, tu as été mon premier ami dans la France Libre" a rappelé Fred Moore (96 ans), très ému. Emu également Hubert Germain (96 ans), qui a honoré Claude Raoul-Duval. Ancien pilote du groupe de chasse "Alsace", celui-ci a raconté avoir vu mourir "autour de moi 50 pilotes. Si je reçois cette dignité, c'est à eux que je le dois. Des camarades auxquels je pense très souvent." Auparavant, Hubert Germain, l'ancien officier de Légion avait rappelé que Claude Raoul-Duval, le pilote du groupe de chasse Alsace était commandeur de la Légion d'honneur...depuis 1957.

Fred Moore évoquant l'engagement d'Alain Gayet (à gauche). A côté Louis Cortot et Claude Raoul Duval
Edgard Tupët-Thomé, autre Compagnon a été élevé à la dignité de grand officier du premier ordre français, au coeur de l'été. Constant Engels, le sera dans quelques jours, dans la région toulousaine.

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944