Disparition de la résistante Anise Postel-Vinay


@memoiredesdeportations.org
Elle aurait eu 98 ans le 12 juin. Anise Postel-Vinay est décédée dimanche. A l’été 40, la jeune Anise Girard souhaite partir en Angleterre mais aucune de ses amies des Eclaireuses de France n’accepte de l’accompagner. Dans les mois qui suivent, grâce à sa mère, elle travaille pour un réseau de renseignements britannique. Elle est arrêtée en août 42. Son père et son frère le seront, également, à d’autres moments. Elle les reverra. En revanche, sa sœur sera abattue lors de la Libération par des Allemands en fuite. Anise a, elle, survécu à l’enfer de Ravensbrück, d’octobre 1943 à avril 45, où elle a rencontré Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle.
En juin 1946, elle épouse André Postel-Vinay, qui comme Anise avait été incarcéré à la Santé pour faits de résistance. Compagnon de la Libération, celui-ci fut un éphémère secrétaire d’Etat en 1974.

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944