Des Français investis dans la lutte contre la crise sanitaire distingués dans les promotions de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite

 

Une promotion exceptionnelle de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite distingue 3884 personnes ce 1er janvier.  63% des nouveaux décorés le sont au titre de leur engagement dans la lutte contre la Covid-19. 

Ce sont quatre promotions civiles qui sont  regroupées : celle du 14 juillet 2020 et celle du 1er janvier 2021 de la Légion d’honneur ; les deux promotions de l’ordre national du Mérite qui auraient être dû publiées en mai et novembre 2020. Elles avaient été reportées afin de permettre de récompenser les personnes investies dans la crise sanitaire. De nouvelles nominations sont annoncées par la grande chancellerie pour 2021. 

1229 personnes sont décorées de la Légion d’honneur : 1087 chevaliers, 111 officiers, 21 commandeurs, 7 grands officiers et 3 grand’croix. Parmi elles, 40 personnes décédées des suites de la Covid-19 sont nommées chevaliers à titre posthume ainsi que le permet le code de la Légion d’honneur pour les personnes « tuées dans l’accomplissement de leur devoir » précise-t-on à la grande chancellerie. Il s’agit principalement de médecins, infirmiers, aides-soignants, agents administratifs et agents techniques intervenant en hôpitaux, en Ehpad ou en médecine libérale. 

L'infectiologue Karine Lacombe, l'épidémologiste Eric d'Ortenzio sont faits chevalier de la Légion d'honneur. Deux Prix Nobel, Esther Duflot et Emmanuelle Charpentier sont promues commandeur. Pour sa part Hubert Faure, est promu grand'croix de la Légion d'honneur et Léon Gautier, grand officier. Ces deux anciens des Forces navales françaises libres (FNFL) sont les deux derniers membres des commandos Kieffer encore en vie.

Dans l’ordre national du Mérite, 2655 personnes sont distinguées, réparties entre 2385 chevaliers, 225 officiers, 35 commandeurs, 7 grands officiers et 3 grand’croix. Robert Hébras, dernier survivant du massacre d'Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) le 10 juin 1944, a été promu commandeur.

Par ailleurs, la Médaille de l’engagement face aux épidémies, créée en 1885, sera prochainement réactivée et viendra compléter ces attributions des ordres nationaux (voir post du 13 mai 2020).

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944