Décès d'un sous-officier des forces spéciales blessé en octobre au Mali



Le sergent-chef Alexis Guarato avait 35 ans. Le 13 octobre dernier, le véhicule dans lequel ce sous-officier du commando parachutiste de l'air d'Orléans-Bricy (CPA 10) avait pris place, sautait sur une mine anti-char près de Tessalit (nord du Mali). Rapatrié aussitôt à Paris, il est mort la nuit dernière. Deux autres membres de forces spéciales avaient été blessés lors de l'explosion. Alexis Guarato est le dixième militaire tué au Mali depuis le début de l'intervention française, en janvier 2013.

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944