L'aide du Luxembourg à la France


Le Luxembourg vient d’annoncer l’envoi d’un conseiller auprès des forces armées maliennes, la mise à disposition de la France « de ses 20 heures de vol annuelles dans le cadre du programme SALIS (Strategic Airlift Interim Solution) » géré par l’OTAN.
Enfin, le grand-duché apportera sa contribution financière à trois projets. Fourniture de matériel médical, trousses de secours et formation médicale pour l'armée malienne qui bénéficiera, également, d'un soutien à la gestion de ses ressources humaines (EUTM). Dernier axe, participation à la lutte contre l'enrôlement et la radicalisation des enfants (ONU). Après les attentats du 13 novembre, Paris avait invoqué, pour la première fois, la clause d’assistance mutuelle introduite par l’article 42-7 du traité de Lisbonne. Celle-ci stipule "qu’au cas où un État membre serait l’objet d’une agression armée sur son territoire, les autres États membres lui doivent aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir".  
La valeur totale de la contribution du Luxembourg s’élève à environ 2 millions d’euros a précisé le vice-Premier ministre et ministre de la défense, Étienne Schneider.

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944