Que va faire Jean-Yves Le Drian ?



C’est une question que se posent depuis bien longtemps le secteur de la défense et le milieu politique breton face à l’échéance des régionales ? Alors que les listes des différents partis ou alliances politiques sont globalement connues, les socialistes bretons attendent que Jean-Yves Le Drian sorte de son silence. Rester ministre ou conduire la liste PS (et alliés) en Bretagne ? Il est concevable de penser que J.Y. Le Drian peut jusqu’au deuxième tour, soit le 13 décembre, conjuguer les deux hypothèses. Poursuivre son action au ministère et mener campagne localement. Mais après ?

« Au ministère, Le Drian occupe le rôle de sa vie politique » explique un observateur du secteur. « Pourquoi, dans ces conditions, n’y resterait-il pas jusqu’au bout ? » Les militaires l’apprécient et il a contribué à un renouveau des exportations. « Et le secteur de l’armement y est très sensible ». D’autre part, le ministre s’est fortement investi en Afrique, ce qui est également très apprécié, notamment par les chefs des Etats du continent. A ces atouts, s’ajoute la confiance du chef de l’Etat…lesquels ont tous les deux « la religion des élections » pour reprendre le mot d’une source proche des deux hommes. Sur ce versant politique, la pression des socialistes, pas seulement bretons, est forte car le scrutin s’annonce risqué, nationalement, pour la majorité. Et là aussi François Hollande a besoin de son ami. Et si finalement en cas de victoire, Jean-Yves Le Drian conciliait les deux, sous une forme ou sous une autre ?

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944