Un nouveau chef pour le renseignement militaire suisse

Il s'agit du brigadier (général de brigade) Alain Vuitel, 51 ans, diplômé de l'université de Neuchâtel et du King's college de Londres. Ancien responsable de la doctrine militaire, il était jusqu'ici chef-d'état-major du chef de l'armée (équivalent du CEMA français). 
Alain Vuitel remplacera le 1er janvier prochain, le brigadier Jean-Philippe Gaudin, 52 ans, qui deviendra alors attaché de défense à l'ambassade de la Confédération à Paris. Depuis 2003, cet ancien du corps des instructeurs des troupes mécanisées et légères (TML) a occupé diverses fonctions dans le renseignement militaire suisse, avant d'être désigné pour le diriger, en 2008.

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944