L'émotion selon Le Parisien

Le commissaire Emmanuel Grout, directeur adjoint de la police aux frontières des Alpes-Maritimes a été tué, le 14 juillet, à Nice. Avec 85 autres spectateurs du feu d'artifice. Jeudi, une rue portant son nom a été inaugurée dans le nouveau quartier Nice Méridia, en présence de proches dont son père. Ce qu'évoquait, hier, l'édition départementale de l'Essonne du quotidien Le Parisien. Le fonctionnaire de police étant né à Crosne (91). Le rédacteur de l'article de citer son papa : "On était fier de lui, a déclaré son père, visiblement ému...". Intéressante cette hiérarchie de l'émotion. Surtout pour nommer la douleur d'un père !

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944