Un militaire de Sentinelle agressé ce matin à Paris

Un militaire du 19ème régiment du génie (Besançon) qui patrouillait ce matin vers 6h30 au métro Châtelet-Les Halles à Paris, a été agressé par un homme armé d’un couteau. Celui-ci, qui se tenait derrière le soldat, aurait tenu des propos faisant référence à Daech. Il a été maîtrisé sans que personne ne soit blessé. Agé de 39 ans, il est originaire de Casablanca (Maroc). Le parquet antiterroriste a été saisi. C'est la septième attaque menée contre des militaires de Sentinelle.
Une opération dont l'organisation va être modifiée. Afin, a précisé ce matin, la ministre des armées Florence Parly, de "rendre ce dispositif encore plus imprévisible, encore plus flexible et indécelable pour les agresseurs potentiels". Sentinelle sera articulée sur trois niveaux : 
-  un socle (dispositif opérationnel permanent) dont l’objectif est d’assurer les missions permanentes de sécurisation dans les lieux les plus sensibles et vulnérables (7 000 militaires).
- un échelon de manœuvre (capacité de renforcement planifié) permettra "de porter un effort là où le besoin se fait le plus sentir." Il vise principalement à contribuer à la sécurisation d’événements ponctuels ou saisonniers, majoritairement planifiés à l’avance.
- Une réserve stratégique de 3 000 hommes pourra être engagée sur décision du président de la République pour faire face à une situation d’ampleur exceptionnelle. "Cette meilleure anticipation pourra en outre favoriser l’engagement des réservistes de la garde nationale", précise-t-on au ministère de la défense.

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944