Les Taytel, le légionnaire juif, sa femme et sa fille gazés en 1944

@ Sud-Ouest
Depuis hier, l’école primaire de Teuillac, en Gironde, porte le nom de Rachel Taytel. Adolescente juive gazée à l’âge de 16 ans, en janvier 1944, avec  ses parents à Auschwitz (Pologne). David Taytel, né russe en 1903 est devenu polonais en 1919. Ses cinq années passées à la Légion étrangère lui permettront de devenir français à l’issue de son contrat. Etabli dans la Meurthe-et-Moselle, il y fait venir sa femme Myrla et sa fille Rachel, racontait, hier, dans son édition dominicale le quotidien Sud-Ouest. En octobre 1939, la famille se réfugie en Gironde. Plus précisément à Teuillac (près de Blaye). Deux ans plus tard, ils sont les seuls habitants de la commune à porter l’étoile jaune. En 1944, Maurice Papon, secrétaire général de la préfecture de la Gironde fera rajouter leur nom à liste des personnes à arrêter. David, Myrla et Rachel sont rassemblés à la synagogue de Bordeaux, transférés au camp de Drancy puis envoyés, avec le convoi 66 en Pologne. Ils arrivent à Auschwitz le 20 janvier 1944. Ils portent les matricules 11 260, 11 261, 11 262 et sont aussitôt gazés.

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944