samedi 27 octobre 2012

L'état de la gendarmerie

La gendarmerie est-elle sinistrée ?  A la question son directeur général répond : "Nous n'avons plus guère de marge de manoeuvre ! ". Devant les députés membres de la commission de la défense, le 17 octobre dernier, le général Jacques Mignaux détaille : "Le carburant est un motif d'inquiétude (...) J'ai indiqué au ministre que nous avions consommé quasiment tous nos crédits sur ce poste...".
Autre indication concernant l'immobilier : "Il ne sera pas possible de lancer des opérations de construction, pour lesquelles le besoin annuel est de 200 millions d'euros ou de réhabilitation lourde, pour lesquelles il est de 100 millions, chaque année. J'espère pouvoir compter sur le produit des cessions immobilières (...). Si nous pouvions réaliser 80 millions d'euros sur les 120 que représente ce patrimoine...".
Les effectifs de la gendarmerie se situent au niveau de l'année 2001 soit 98 858 personnes,"alors que la population française compte trois millions d'habitants de plus et que de nouveaux comportements se sont développés".
Les "crédits gendarmerie" seront examinés lors de la discussion budgétaire, le 6 novembre prochain.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos commentaires