Un militaire français tué au Mali




Ronan Pointeau avait fêté son 24e anniversaire le 1er octobre. Brigadier du 1er Spahis, il est mort ce matin dans le nord-est du Mali, à proximité de la frontière nigérienne "après le déclenchement d’un engin explosif improvisé au passage de son véhicule blindé" a expliqué l’Elysée dans un communiqué. Cette attaque a été revendiquée dans la soirée par l’organisation Etat islamique. Comme elle l’avait fait hier après la mort, dans cette même région, de 49 soldats maliens.
L’explosion de l’IED qui a tué le militaire français est survenue dans la région de Ménaka, lors d’une mission de sécurisation. Ronan Pointeau s’était engagé en 2016. Il était célibataire et n’avait pas d’enfant.

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944