Gare du Nord, le légionnaire et son agresseur (actualisé)

Un légionnaire du 1er REG (régiment étranger de génie), menacé d'un couteau dans la nuit de vendredi à samedi à la gare du Nord, à Paris, aurait retourné l'arme contre son agresseur qui est décédé. En quartier libre, le jeune militaire était accompagné de son amie lorsqu'ils auraient été abordés par un homme leur proposant de la drogue. Face au refus du légionnaire, l'homme aurait insisté, sorti un couteau et blessé le militaire à la main. Parvenant selon les premières informations à retourner l'arme, le légionnaire blessait son agresseur au bras et à la cuisse. Transporté à l'hôpital celui-ci décédait peu après. L'enquête a été confiée au deuxième district de la police judiciaire parisienne. Celle-ci devra déterminer s'il s'agit d'un acte de légitime défense. 
Lundi 5 mai, ce légionnaire a été mis en examen pour violences volontaires avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Il a été placé en détention provisoire. Son avocat a expliqué qu'il "plaidait la légitime défense" et "n'avait fait que se défendre". Pour Me Morand-Lahouazi, son client "n'a jamais eu l'intention de tuer".

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944