Un parti indépendantiste calédonien demande le renvoi du haut-commissaire et du général commandant les FANC

Le général Barrera à Nouméa @FANC
« La nuit dernière » écrit, hier, Daniel Goa, président de l’Union calédonienne (UC), « 62 militaires sont encore rentrés sans passer par les contrôles d’immigration, de douanes et ne sont pas soumis aux déclarations phytosanitaires. De qui se moque-t-on dans ce pays, nous en train d’exposer dangereusement nos populations. » Jugeant l’Etat comme un interlocuteur partisan et déloyal, M Goa demande, dans cette « Lettre ouverte aux citoyens calédoniens » le départ du haut-commissaire Laurent Prévost et du général Franck Barrera, commandant supérieur des Forces armées de Nouvelle-Calédonie. La « haussaire » a expliqué, ce matin, que « les 62 gendarmes mobiles arrivés le 17 mai au soir dans le cadre des relèves annoncées, sur un vol Air Calin, donc  connu des autorités calédoniennes, ont été mis en quarantaine dès leur arrivée dans la caserne de la Tontouta. »
La Nouvelle-Calédonie est un « territoire pilote » du déconfinement, puisque le « Caillou » a retrouvé une vie quasi-normale depuis le 4 mai. Cet incident survient alors qu’un second référendum sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie, se déroulera le 6 septembre prochain.

Posts les plus consultés de ce blog

Nickel «  La métallurgie calédonienne est au bord du précipice » estime Alain Jeannin

Les futurs chefs de corps de la Légion

Pour Benjamin Massieu « Kieffer a ouvert une nouvelle page » le 6 juin 1944